Selon BP, les énergies renouvelables constitueront la principale source d’énergie dans le monde d’ici 2040

David Dornbusch/ mars 3, 2019/ Vertsun actualité

La prévision énergétique annuelle prévoit une hausse record des énergies renouvelables éolienne, solaire et autres. Selon BP, les sources d’énergie renouvelables constitueront la principale source d’énergie dans le monde d’ici 20 ans et s’implantent dans le système énergétique mondial plus rapidement que tout autre carburant de l’histoire. La compagnie pétrolière britannique a déclaré que l’énergie éolienne, solaire (batiment photovoltaique 100 kw et autre) et autres énergies renouvelables représenteraient environ 30% de l’approvisionnement en électricité dans le monde d’ici 2040, contre 25% dans les estimations de BP40 pour l’année dernière et environ 10% aujourd’hui.

Dans des régions telles que l’Europe, ce chiffre atteindra 50% d’ici 2040. Le rythme de la croissance était sans précédent, a indiqué la société dans ses perspectives énergétiques annuelles.

Alors que le pétrole a mis près de 45 ans à passer de 1% de l’énergie mondiale à 10% et que le gaz a pris plus de 50 ans, les énergies renouvelables devraient le faire d’ici 25 ans dans le scénario central du rapport. C’est le moment de se lancer dans le batiment photovoltaique 100 kw

Dans l’éventualité d’une transition plus rapide vers une économie sobre en carbone, cette période ne serait que de 15 ans, ce qui, selon BP, serait «littéralement hors-normes» par rapport aux changements historiques. Une opportunité inouie pour le batiment photovoltaique 100 kw

Mais comme dans les éditions précédentes de son rapport, la société ne voit pas le pétrole s’en aller de si tôt. Le scénario de base des perspectives prévoit que la demande de pétrole ne culmine pas avant 2030, bien que, dans le cadre de son scénario plus vert, cette étape puisse être franchie d’ici au début des années 2020.

Quoi qu’il en soit, BP considère que le secteur des hydrocarbures aura un «rôle majeur» jusqu’en 2040, qui nécessitera d’importants investissements. Il prévoit que la demande mondiale de pétrole et de gaz atteindra alors 80 à 130 millions de barils par jour, contre environ 100 Mb / j aujourd’hui.

La société a des projets ambitieux de croissance de sa production de pétrole et de gaz de 16% d’ici 2025, selon les chiffres compilés par le consultant norvégien Rystad Energy.

Le rapport est sombre sur les perspectives d’éviter des niveaux dangereux de réchauffement de la planète. Le scénario central prévoit que les émissions de carbone augmenteront de 10% d’ici 2040, alors que la demande mondiale en énergie augmentera d’un tiers et que les combustibles fossiles continueront de jouer un rôle clé.

batiment photovoltaique 100kw

hangar agricole solaire

Bob Dudley, directeur général de BP, a déclaré que relever le défi consistant à fournir plus d’énergie tout en réduisant les émissions nécessiterait «sans aucun doute de nombreuses formes d’énergie pour jouer un rôle».

La société a déclaré s’attendre à ce que la croissance des énergies renouvelables soit tirée par les politiques gouvernementales, les changements technologiques et la baisse des coûts de l’énergie éolienne et solaire -aujourd’hui le batiment photovoltaique 100 kw vaut le tiers de son prix d’il y a 10 ans

Les énergies renouvelables devraient connaître une croissance de 7,1% par an au cours des deux prochaines décennies, remplaçant finalement le charbon en tant que première source d’énergie au monde d’ici 2040.

Spencer Dale, économiste en chef chez BP, a déclaré qu’en matière de réduction des émissions de carbone, la plupart des «fruits à portée de main» étaient en dehors du secteur des transports, en particulier dans l’agriculuture comme avec le batiment photovoltaique 100 kw ,ce qui représente environ un cinquième de la demande en énergie. La société s’attend à ce que les véhicules plus efficaces aient davantage d’impact sur les émissions que les voitures électriques.

Le groupe voit la croissance de la demande énergétique en Chine ralentir à mesure que son économie passe des industries polluantes à une industrie davantage basée sur les services. Cela devrait amener l’Inde à dépasser la Chine en termes de croissance de l’énergie d’ici le milieu des années 2020. Selon les prévisions de BP, la demande énergétique chinoise devrait baisser de 7% par rapport à l’année dernière.

L’impact des différends commerciaux, tels que celui en cours entre les États-Unis et la Chine, a également été examiné. La société pétrolière voit la demande énergétique baisser de 4% au cours des deux prochaines décennies si de tels différends persistent, en raison de la baisse du PIB et des flux commerciaux mondiaux.

Par ailleurs, un groupe de réflexion a déclaré jeudi que les géants des combustibles fossiles n’incitaient toujours pas leurs travailleurs à se détourner des hydrocarbures.

Un rapport de CarbonTracker a révélé que 92% des 40 entreprises pétrolières et gazières récompensaient davantage la production de combustibles fossiles par une rémunération plus élevée. BP réfléchit à un lien entre la réduction des émissions de carbone et la rémunération des dirigeants.