En Loire-Atlantique, des projets solaires citoyens se préparent

David Dornbusch/ décembre 5, 2018/ Vertsun actualité

La toute jeune association Toits au soleil, créée en avril 2018, est en discussion avec la communauté de communes autour de Saint-Nazaire (la Carene) pour installer des projets solaires sur des bâtiments publics, par exemple des écoles. La communauté de communes s’est engagée à atteindre 24% d’EnR dans sa production locale d’énergie en 2030.

projets solaires

projets solaires

Toits au soleil a déjà trois projets solaires de photovoltaïque sur toitures en cours en Loire-Atlantique : une exploitation agricole et une maison individuelle à Saint-Nazaire, et la toiture de la tribune du stade de rugby de Trignac. Aucun n’a encore de puissance précise, mais Bernard Garnier, membre du comité de pilotage, table sur « 6 kWc pour une maison individuelle jusqu’à 36 kWc pour un équipement collectif ». Toits au soleil est encore en phase de discussions avec Enedis pour l’injection de l’électricité produite dans le réseau par les projets solaires . Elle s’intéresse également aux copropriétés.

Travail en équipe

L’association fait partie des « communautés Cowatt », un réseau associatif de projets EnR citoyens qui s’appuient sur le développeur des Pays de la Loire Cowatt. La société « prend en charge tous les détails techniques, financiers et juridiques des projets solaires . C’est elle qui se charge de la mise en place des panneaux, et qui en est propriétaire. Elle s’occupe aussi de la vente d’électricité, explique Bernard Garnier. L’objectif de Toits au soleil est de trouver des toitures et de faire un appel au financement citoyen ». Les projets financés se situeront entre 90 000 € et 100 000 €, dont 30 000 € via des citoyens.