Par Green Univers. L’agglomération de Vichy (Allier) va lancer cette semaine un appel à projet solaire au sol, sur 25 à 30 hectares répartis sur trois sites et à construire sous deux à trois ans, après avoir été présentés lors des futurs appels d’offres nationaux de la Commission de régulation de l’énergie. L’appel à manifestations d’intérêt de projet solaire de la collectivité, destiné aux développeurs professionnels, doit lui-même aboutir d’ici deux à trois mois, indique Ivan Gauvin, chargé de mission transition énergétique.

(Crédit : In Sun We Trust)

 

L’initiative fait partie d’une démarche plus vaste menée par Vichy Communauté, labellisée Territoire à énergie positive depuis 2017 et qui dispose d’un cadastre solaire depuis un an. L’agglomération veut en parallèle co-développer 30 ombrières de 600 mètres carrés chacune, avec une mise en service à partir de la fin de l’année. Dans la même foulée, elle encourage et compte co-investir dans des projets citoyens de production d’énergie renouvelable.

Une SEM pour réunir plus de fonds

« Nous souhaitons devenir porteur de projets, comme le permet la loi de 2015, qui autorise les communes à devenir actionnaires minoritaires de sociétés dédiées », explique Ivan Gauvin. Pour ce faire, une société d’économie mixte (SEM) est à l’étude, qui devrait être constituée d’ici la fin du semestre. L’objectif est de disposer de la sorte de moyens financiers supplémentaires, au-delà de ceux de l’agglomération, en faisant appel à d’autres investisseurs publics comme la Banque des Territoires, le syndicat d’énergie de l’Allier ou le fonds régional Oser dédié aux énergies renouvelables. L’agglomération ne veut en effet plus se contenter d’accueillir des projets solaires sur son territoire, comme ceux qu’y mène en ce moment le développeur-producteur Luxel (avec des retombées fiscales et locatives pour le territoire) mais prendre part au développement lui-même. « Nous jouons désormais sur les deux tableaux », résume Yvan Gauvin.

L’agglomération n’en est pas à son coup d’essai. Elle a ainsi remporté en tant que développeur un projet d’ombrière solaire lors de l’appel d’offres autoconsommation de la CRE en 2017.

Initiatives citoyennes

Avec le projet solaire le territoire de cette commune est aussi l’objet d’initiatives directes des habitants, soutenues par l’agglomération. Par exemple, ce projet de centrales solaires citoyennes qui vise un budget de 1,4 M€, dont 8% à 9% seraient apportés en fonds propres par les Vichyssois. Une contribution suffisante, selon Yvan Gauvin, pour aller chercher ensuite le financement bancaire, étant donné la sécurité procurée sur les revenus par le mécanisme de soutien national. Accompagnés par le bureau d’études lyonnais Coopawatt, les habitants prévoient d’installer des toitures solaires d’une certaine puissance (autour de 12 kW, en tarif d’achat donc) sur des édifices publics mis gratuitement à disposition, par exemple des écoles, de même que sur des bâtiments privés. Une société coopérative d’intérêt collectif a déjà été constituée à cette fin.

Vichy Communauté, créée en janvier 2017, regroupe 38 communes et 85 700 habitants. La structure est issue de la fusion de Vichy-Val-d’Allier et de la Communauté de communes de la Montagne-Bourbonnaise. Elle s’étend sur 742,5 km². Cette collectivité souhaite être alimentée à 100% par les énergies renouvelables en 2050.

Vichy projet solaire
projet solaire