L’accélération des enjeux environnementaux et du  changement climatique nous conduit aujourd’hui à modifier notre attitude, à nous mobiliser plus ouvertement en changeant rapidement et concrètement nos méthodes de construction. En effet, le bâtiment est responsable, en France, de près de 45 % de la consommation énergétique et de 25 % des émissions des gaz à effet de serre qui conduisent au changement climatique

 

Le bâtiment est un allié contre le réchauffement urbain et le changement climatique  Le plan baptisé « Le Futur a commencé », vise à promouvoir l’utilisation de solutions durables en neuf comme en rénovation. Un large volet est consacré à la biodiversité, car la réintégration de la nature en ville représente à plusieurs titres un véritable atout.

La nature dans le bâti est possible et plus que souhaitable. Les espèces animales et les plantes sont menacées par l’urbanisation et le changement climatique , nous devons donc les aider à coloniser nos villes encore trop minérales. La végétalisation urbaine offre un berceau à cette biodiversité dont nous avons besoin. Loin d’être seulement esthétiques les solutions pour reverdir les villes comme la végétalisation extensive, l’agriculture urbaine ou les murs végétalisés, représentent de véritables atouts pour lutter contre le réchauffement climatique, gérer les eaux de pluie et améliorer la qualité de l’air. Ces solutions qui permettent la réintégration de la nature répondent concrètement aux aspirations environnementales, techniques et esthétiques des sociétés urbaines contemporaines.

changement climatique et solaire autoconsommation
Raccordement en Indre et Loire Une nouvelle installation pour 4 maisons en Indre et Loire réalisée par la team @VertsunPV en autoconsommation solaire.

La majorité des toits ou façades demeurent encore très peu exploitée en France. Pour les immeubles en hauteur nous ne recommandons pas le kit autoconsommation . Nous devons rendre ces surfaces « actives », en y installant, par exemple, des systèmes de végétalisation qui recréent un lien avec la nature tout en apportant des fonctions supplémentaires d’efficacité énergétique, de rafraîchissement et de lien social.

Par exemple, les toitures végétalisées complètent l’isolation des toits et les kits autoconsommation , et permettent ainsi des économies d’énergie. En effet, en plus de protéger l’étanchéité du bâtiment, elles améliorent le confort intérieur de 2 à 3°C ressenti par les usagers des bâtiments végétalisés. Le confort acoustique progresse aussi grâce aux toits végétalisés qui divisent les bruits aériens par deux. Elles sont à l’heure actuelle, le moyen le plus efficace pour réduire le phénomène d’îlots de chaleur urbains par l’évapotranspiration du couvert végétal, se produisant lors des très fortes chaleurs, malheureusement de plus en plus fréquentes.

Construire mieux est dans l’intérêt de tous, tout comme la préservation de nos lieux de vie. Soprema, imagine aujourd’hui les matériaux de demain dans cette perspective. Ces solutions durables, nous les mettons à la disposition de tous les acteurs soucieux de l’impact du bâtiment sur notre environnement.