L’ambition du groupe de travail ministériel sur l’énergie solaire et l autoconsommation photovoltaique doit être à la hauteur de celle de la PPE

autoconsommation photovoltaique Wargon_Dircab
autoconsommation photovoltaique

Emmanuelle Wargon et Jack AZOULAY son directeur du cabinet.

Le groupe de travail réuni au premier semestre 2018 par le Secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu a conduit aux annonces du plan « Place au Soleil ». Ce travail a permis de mettre en valeur les atouts de la filière solaire et sa capacité à être un des principaux acteurs de la transition énergétique. Ce plan « Place au Soleil » a été suivi par l’annonce de la programmation Pluriannuelle de l’Energie, qui fixe des objectifs ambitieux pour l’énergie solaire (autoconsommation photovoltaïque et thermique) en France.

Dans ce contexte, la relance le mardi 19 février dernier du GT Solaire ministériel par Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire François de Rugy, prend une importance primordiale. Les objectifs de la PPE sont maintenant connus, la feuille de route est à écrire. Il faut désormais prendre les mesures indispensables pour accélérer le processus de développement des projets, et pour mobiliser au maximum le foncier disponible au sol et sur toiture, tout en veillant à ce que ce déploiement se fasse dans le respect d’une saine concurrence entre les acteurs en évitant tout abus de position dominante.

autoconsommation photovoltaique
autoconsommation photovoltaique

Etude ADEME à venir pour valoriser l’autoconsommation photovoltaique comme une économie d’énergie

Le point d’avancement fait mardi 19 février au matin sur les 31 mesures du plan « Place au Soleil » a été l’occasion pour le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire de réaffirmer une volonté de travail commun afin de se positionner dans la trajectoire des objectifs solaire de la PPE. Parmi les avancées actées ce matin, Enerplan note un travail à conduire entre le monde agricole et les acteurs du solaire, et un autre avec les acteurs des territoires sur la problématique foncière et la fiscalité. Sur l’autoconsommation photovoltaique, des freins législatifs sont encore à lever d’ici la fin 2019, et une étude va être conduite par l’ADEME afin de valoriser l’autoconsommation photovoltaique comme une économie d’énergie, avec des enjeux forts pour le parc social notamment.

« L’ambition du groupe de travail solaire ministériel doit être à la hauteur de celle de la PPE. Nous avons ces prochains mois de nombreux chantiers à faire aboutir, comme la diminution des délais liés aux procédures d’urbanisme, l’adoption d’une doctrine solaire pour l’agriculture à l’échelle nationale, ou encore la suppression des freins au développement de l’autoconsommation photovoltaique. ENERPLAN y contribuera en étant force de proposition, pour que le prochain rendez-vous du GT à l’été prochain puisse enfin libérer le potentiel de l’énergie solaire et dynamiser une filière professionnelle créatrice de valeur dans les territoires » déclare Daniel Bour, Président du syndicat.