Une entreprise d’électricité chinoise prévoit un parc solaire saoudien d’un milliard de dollars

David Dornbusch/ avril 23, 2019/ Vertsun actualité

Chinese power firm plans $1bn Saudi solar park

Le gouvernement saoudien a annoncé que le royaume du Golfe développerait 41 gigawatts de capacité solaire d’ici 2032 avec des groupes chinois.
Les chinois de Hanergy Thin Film Power Group ont signé un accord de coopération d’investissement avec Ajlan & Bros pour le lancement d’un parc industriel solaire à couche mince de 1 milliard de dollars en Arabie saoudite, le premier au Moyen-Orient.

L’accord a été signé lors de la cérémonie de lancement du Programme national de développement industriel et de logistique (NIDLP) en Arabie saoudite, l’un des 12 programmes lancés dans le cadre de Saudi Vision 2030, qui vise à transformer l’Arabie saoudite en un puissant pôle industriel.

En vertu de cet accord, les deux sociétés collaboreront au développement d’installations de fabrication d’énergies renouvelables en Arabie saoudite et rechercheront ensemble des opportunités d’investissement pertinentes.

«Nous sommes ravis de collaborer avec le chinois Hanergy. Le marché des couches minces est un marché porteur, en particulier en Arabie saoudite. Les installations d’énergie renouvelable vont forcément réformer le paysage du secteur énergétique du pays et nous aider à atteindre nos objectifs dans la vision 2030 », a déclaré Mohamed Al Ajlan, vice-président d’Ajlan & Bros.

onduleur chinois

onduleur chinois

Wei Qiang, président de Hanergy Saudi Arabia Country Company, a ajouté: «Nous réalisons le potentiel des énergies renouvelables en Arabie Saoudite et avons défini une feuille de route organisée et spécifique pour diversifier nos activités dans le pays, tout en soutenant l’avancement des énergies renouvelables les engagements du royaume à réduire les émissions de dioxyde de carbone.

“La collaboration avec Ajlan & Bros pourrait être un tournant pour Hanergy et l’industrie solaire en Arabie Saoudite”, a-t-il déclaré.

L’accord intervient alors que l’Arabie saoudite s’efforce de réduire sa dépendance au pétrole et traverse une transition majeure vers des ressources énergétiques plus diversifiées et durables.

En 2011, le pétrole était la source de plus de 50% d’électricité dans le pays et la capacité de production d’énergie solaire installée dans tout le pays était de 0,003 gigawatts. Le gouvernement a alors annoncé que l’Arabie saoudite développerait 41 gigawatts de capacité solaire d’ici 2032.